Compagnie

Mettre en poésie le monde et ses absurdités, mettre en perspective l’Histoire et les problématiques sociales contemporaines, la Compagnie du Chien Jaune aime porter un regard décalé sur les réalités du quotidien.
La plupart de ses créations prennent vie à partir de matériaux protéiformes : romans, presse contemporaine, poèmes, journaux anciens, biographies, correspondances, témoignages, travaux d’historiens et de chercheurs en sociologie, économie… De ces bribes d’existence, d’actualité, d’intimité, de grands évènements ou de petites histoires, Valérie Zipper crée des personnages entre fiction et réalité, reconstitue les destins singuliers d’individus célèbres ou anonymes. Théâtre et musique se mêlent fréquemment dans cet univers qui s’exprime aussi bien dans l’espace public, des lieux insolites ou les salles de spectacles.

La Compagnie du Chien Jaune implique également les individus de manière active dans des projets artistiques partagés : construction participative d’évènements, implication du tissu associatif local dans les projets, représentations dans l’espace public, forte prise en considération du contexte historique et social du lieu d’implantation, intégration des habitants dans le jeu théâtral, la mise en scène et l’ensemble du processus de création, croisement des pratiques amateurs et professionnelles.

La Compagnie du Chien Jaune est fondatrice, rue Justin Godart, du Collectif La Machine : lieu de travail pérenne pour la compagnie, cet espace associatif est souvent cité comme exemple de mutualisation réussie et permet aux équipes artistiques résidentes de créer, mais aussi d’inviter les habitants du quartier à participer aux différentes étapes du travail de création, d’animer des ateliers de pratique artistique (danse, théâtre, écriture), d’accueillir des résidences de création pour d’autres équipes.